Ca peut pas rater – Gilles Legardinier

30 novembre 2016
“ Il a eu de la chance, j’étais trop abattue pour avoir envie de le tuer. Mais ça va mieux : je commence à y songer… “
Editions Pocket
438 pages
2014
Résumé :
– J’en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez ! J’en ai plus qu’assez de vos sales coups ! C’est votre tour de souffrir !
Marie pensait avoir trouvé l’homme de sa vie, jusqu’à ce que son couple implose de façon brutale et scandaleuse.
Anéantie, elle prend une décision sur laquelle elle jure de ne jamais revenir : ne plus faire confiance aux mâles et surtout, ne plus rien leur passer.
Ni dans sa vie privée, ni au travail. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c’est la méchante Marie qui est aux commandes.
Marie est remontée comme un coucou. Marie ne croit plus à l’amour, ce mirage source de tous les malheurs des femmes.
Mais voilà, Marie a du cœur, une famille, des amies aussi tordues qu’elle et une soif de vivre qui n’a pas fini de la précipiter dans des plans impossibles. Et si, au-delà de ses illusions perdues, il était temps pour elle de découvrir tout ce qui vaut vraiment la peine d’être vécu ?
L’avis d’Amélie :
Un jour je suis arrivée au boulot et ma collègue qui m’annonce : Tiens, j’ai commencé un livre qui devrait te plaire. Je n’arrive plus à le lâcher tant il me fait rire !! Tu devrais essayer !
Alors je me suis dis, comment c’est possible un livre qui fait rire jusqu’à en avoir mal au ventre ? Ok, parfois ça m’arrive de rire sur certain passage mais pas sur toute la longueur du livre. Curieuse comme je suis, je suis allée l’acheter.
Je l’ai commencé mais j’étais pas vraiment dans ma période “lecture à rire et plaisir” et j’avais la trilogie de l’été où je suis devenue jolie qui m’attendait sagement. J’ai donc lu 50 pages à peu prêt et je n’étais pas du tout concentrée sur l’histoire. J’ai arrété pour mieux continuer plus tard.
C’est en début du mois que j’ai décidé de le continuer… Mais alors quelle claque ce livre !! Jamais je n’aurais pensé autant l’apprécier. Les personnages, l’histoire, l’humour (surtout l’humour !) bref un vrai plaisir.
Marie, pauvre Marie qui se fait larguer du jour au lendemain par un vrai connard (excusez moi l’expression mais c’est la vérité) et qui essaye de remonter le cap. Elle a décidé de se venger. Mais sa vie ne se résume pas qu’à son ex petit ami, elle a son boulot avec les problèmes, sa meilleure amie et ses soucis amoureux, un mystérieux inconnu qui lui envoi des lettre d’amour et un chat qu’elle a kidnappé. L’histoire est pleine de rebondissements toujours plus drôle les uns que les autres. Les dialogues entre les personnages sont à mourir de rire.
J’ai su me retrouver en Marie en tant que femme forte qui ne se laisse pas déborder par ses sentiments, gaffeuse à en mourir. J’ai surtout pu me retrouver dans son univers au boulot avec ses problèmes avec ses patrons, les interactions avec ses collègues. Et surtout, SURTOUT, les conversations avec sa meilleure amie. La relation qu’elles entretiennent m’a permis de me retrouver en elles.
Le fait que le roman soit écrit par un homme m’a complètement chamboulé. Une fois le livre refermé j’ai pensé : Waouh un homme qui écrit d’un point de vue d’une femme. Comment il a fait ?!
C’est vrai, comment il a fait ? Pas une fois j’ai trouvé d’incohérence ou d’exagération ou même de préjugés. J’avais l’impression que c’était une femme qui avait écrit, surtout une femme qui avait connue la même situation. J’ai été époustouflée !
Pour revenir à l’histoire même, le fil rouge est la rupture mais tout ne tourne pas autour de ça. Je dirais que les mots d’ordre sont l’amour et le bonheur. On rencontre une personne qui se débat avec sa détresse et ses sentiments amoureux. La révélation de la personne qui envoi des lettres mystérieuse n’est pas un choc en soit mais je dirais la personne idéale pour Marie. Je n’en dirais pas plus … 🙂
Je pense m’arrêter là, même si j’aurais encore plein de chose à dire sur ce livre. En bref, j’ai rit du début à la fin, parfois aux larmes. Parfois je me suis dit “Merde, j’aurais pu faire la même chose !”. Parfois j’ai été émue et triste pour Marie. Parfois j’espérais en secret recevoir les mêmes lettres. J’ai parfois insulté l’ex de tous les noms. Gilles Legardinier est une révélation, une bonne révélation. J’ai demain j’arrête dans ma PAL d’hiver et j’ai qu’une hâte : le lire !!!!
J’ai mis la note 18/20 sur Livraddict.

“ Ce matin je te kidnappe et tu me détruis la main. Et ce soir tu me fais des mamours pour avoir à manger. Tu es bien un garçon. “

26 ans, habitante de Central City, passionnée de lecture avec une préférence pour les dystopies. Fière de représenter ma maison, Serdaigle. J'aime me promener dans les Highlands au côté de Jamie !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *